Tout ce qu’il faut savoir sur la vente à réméré immobilier

vente à réméré immobilier

Avant de comprendre ce processus, nous allons vous définir ce que c’est le réméré immobilier. Ce dernier est une vente comprenant une possibilité de rachat. Le propriétaire qui met la maison en vente dispose d’un délai convenu avec l’acheteur pour récupérer son bien. Si le bien est une résidence principale, le vendeur, qui n’est plus propriétaire, peut toujours continuer à y habiter, mais il devra verser un loyer au nouveau propriétaire. Lorsqu’il reprend les rails sur le niveau financier, et dans les délais convenus avec l’acquéreur, il peut le rembourser et redevenir propriétaire du bien.

La dernière solution pour le surendettement

Ce type de vente est destiné aux personnes surendettées et qui n’obtiennent plus de crédits bancaires. Ce refus des établissements financiers peut être dû à l’inscription du concerné au fichier national des incidents de crédits aux particuliers, à une interdiction bancaire ou encore à son instabilité de situation professionnelle. Cette dernière raison concerne beaucoup plus les artisans et les commerçants. La vente à réméré immobilier se fait en trois étapes. Il faut commencer évidemment par la recherche d’un investisseur et conclure la vente. Après ce premier pas vient la régularisation de la situation financière du propriétaire. Cette solution se termine par le rachat effectif du bien immobilier.

Le principe de la vente à réméré immobilier

Comme il s’agit ici d’une vente immobilière, l’intervention du notaire est impérative. Il est d’ailleurs recommandé de passer près de ce professionnel pour lui demander des conseils par rapport à la vente. Le contrat de vente à réméré immobilier comprend plusieurs conditions et le principal étant l’engagement du vendeur à reprendre le bien vendu. Les nouveaux propriétaires ne doivent pas aussi attendre éternellement cette réacquisition, mais imposent au vendeur un délai qui peut aller de 6 mois à 5 ans. Durant cette période, l’ancien propriétaire peut racheter sa maison et le nouveau propriétaire doit s’engager à ne pas vendre le bien immobilier à quiconque. Les conditions de rachat de l’immobilier peuvent varier d’un contrat à un autre. Lorsque l’ancien propriétaire veut reprendre son bien, il se peut que le nouveau propriétaire se contente du loyer et du remboursement de son investissement. Cependant, tous les investisseurs ne sont pas tous des hommes de cœur. Il peut aussi arriver qu’en plus du loyer et de son investissement, il demande une somme complémentaire qu’il calculera en fonction du délai de la reprise du bien.


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *