Métiers de la construction: Briqueteur-maçon

Description du métier

• Taille et scie différents éléments de maçonnerie et applique du mortier, du ciment ou tout autre adhésif;

• Tire les joints des pièces de maçonnerie, telles que les briques, les blocs et les pierres;

• Érige divers types de murs, de fondations, de cloisons, de cheminées, de foyers et de fours. Il peut aussi projeter du ciment réfractaire. Un certain nombre de briqueteurs-maçons travaillent dans le secteur spécialisé de la restauration de maçonnerie.

Habiletés et intérêts

• Acquérir de bonnes connaissances liées aux mathématiques, à la géométrie, à l’alignement et à la perception spatiale des éléments de maçonnerie;

• Être précis;

• Pouvoir travailler en équipe;

• Avoir une bonne condition physique;

• Être capable de se déplacer sur des échafaudages et de travailler en hauteur.

Perspectives d’emploi

En 2009, 4 867 briqueteurs-maçons étaient actifs sur les chantiers, une légère baisse comparativement à l’année précédente. Le secteur institutionnel et commercial ainsi que le secteur résidentiel se partagent la quasi-totalité du volume de travail. Environ 1 300 employeurs recrutent des briqueteurs-maçons;

• La progression de l’emploi des briqueteurs-maçons devrait se poursuivre au cours des prochaines années, mais à un rythme moins soutenu que par les années passées. Le secteur institutionnel et commercial devrait garder une bonne cadence dans les années à venir. De même, l’activité devrait rester élevée dans le secteur résidentiel;

• En 2009, 376 nouveaux apprentis ont intégré l’industrie de la construction, dont plus des trois quarts étaient diplômés. Au cours de la première année, les salariés gagnent un salaire moyen de près de 16 000 $. Le salaire annuel moyen d’un compagnon effectuant au moins 500 heures de travaux assujettis aux conventions collectives dépasse 40 000 $;

• En dépit d’un bassin de briqueteurs-maçons qui montre actuellement un bon taux de disponibilité les perspectives d’emploi sont bonnes pour les prochaines années, notamment en raison d’un taux de roulement élevé et d’une demande en légère hausse.

 

Consulter la fiche complète du métier de briqueteur-maçon

Source: Commission de la construction du Québec

Voir aussi l’émission consacrée aux briqueteurs-maçons à Jobs de bras sur ZTélé

 

 


Laissez-nous un commentaire!

1 commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *