La colocation : bon plan ou nid à problèmes ?

La colocation : bon plan ou nid à problèmes ?

Pour beaucoup d’étudiants ou de jeunes actifs, la colocation est une solution incontournable pour trouver un logement à moindre coût. C’est une solution qui permet aux jeunes adultes de quitter le foyer familial sans pour autant se retrouver seuls. Il s’agit également d’un moyen très utile de se loger temporairement en arrivant dans une nouvelle ville. Mais malgré ses attraits, il n’est pas rare que la colocation tourne au cauchemar et se termine par le départ d’un ou de plusieurs locataires. Alors comment faire pour éviter les mauvaises expériences ?

Trouver les bons colocataires

Il s’agit des personnes avec qui vous allez vivre, alors il va falloir bien choisir. La première erreur consiste souvent à se dire que de bons amis feront toujours de bons colocataires. Ce n’est pas toujours le cas, et réfléchir comme ça peut très rapidement détruire une amitié. Les dépenses, les tâches ménagères et le rythme de vie sont des éléments qui vont avoir plus d’impact sur la qualité de la colocation que les affinités personnelles.

Tout d’abord, les dépenses : qu’il s’agisse des courses ou du loyer, de l’argent va être dépensé. Tout le monde entretient un rapport à l’argent différent et il faut faire attention que tout le monde paye équitablement. Peu importe si le problème vient de revenus insuffisants ou de paresse, mais une mauvaise répartition des dépenses peut vite dégénérer. Les tâches ménagères peuvent aussi entraîner des tensions. La solution la plus simple consiste généralement à établir un planning et à vérifier que tout le monde s’y tient. Enfin, si les rythmes de vie des uns et des autres sont décalés, l’entente générale va vite s’en ressentir. Horaires des repas, de sommeil, fréquence des sorties, chacun doit respecter les autres et leurs choix. Il est souvent plus agréable de passer du temps ensemble, mais ne forcez pas les autres à vivre à votre rythme.

Finalement, peu importe avec qui vous emménagez, l’important est comme souvent de bien communiquer, de se fixer des règles et de s’y tenir !

Gérer l’administratif de la colocation

Si vous trouvez qu’une location seule c’est déjà compliqué, vous risquez de ne pas aimer la colocation. Les démarches sont un peu plus compliquées et vous allez être plusieurs à devoir accepter et signer chaque papier. Les bailleurs vont demander des garanties à chacun des locataires et ils sont généralement moins enclins à louer à des colocataires, surtout jeunes.

Les questions d’assurances (rappelons qu’il est obligatoire de souscrire une assurance habitation à moins d’être propriétaire de son logement) peuvent également être compliquées à gérer. Si chaque colocataire est déjà engagé auprès d’un organisme, comment choisir ? Les budgets ne sont pas forcément les mêmes et peut-être que certains souhaiteront une protection plus élargie que d’autres. La responsabilité de chacun peut être mise en cause, tout comme les biens à protéger. Impossible de faire l’impasse sur l’assurance, il faudra donc mettre tout le monde d’accord.

Alors, bon plan ou pas ? La colocation a des avantages incontestables, surtout pour de jeunes adultes qui ne peuvent ou ne veulent pas loger tout seul. Mais ces avantages ont un prix, bien évidemment. La solution miracle n’existe pas, pour le logement comme pour le reste, et si vous souhaitez emménager en colocation vous devrez faire des compromis. Vous n’avez plus qu’à trouver avec qui vous êtes prêts à les faire, et jusqu’à quel point.


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *