Les différentes solutions pour isoler sa toiture

Travaux

Isoler la toiture c’est déjà 30 % d’économie en matière de factures énergétiques. En outre, le confort thermique est indispensable pour bien vivre en toutes saisons. Mais pour bénéficier de tous ces avantages, plusieurs points sont à prendre en compte pour bien isoler la toiture. Des critères techniques qui pourront aider à choisir la bonne technique d’isolation de toiture.

Les incontournables avant les travaux d’isolation de la toiture

C’est un chantier qui ne s’improvise certainement pas. Il faut d’abord connaître l’état général de la toiture avant d’y travailler. L’inspection, ou encore mieux, un diagnostic par un professionnel doit se focaliser sur la charpente. La présence d’insectes xylophages, par exemple, fragilise la charpente et, du coup, peut compromettre la performance d’une isolation. Pour déterminer le type d’isolation à poser, il faut savoir si l’on a des combles perdus ou des combles aménageables. Dans le cas des combles perdus, l’isolation des planchers pourrait suffire sans toucher ni à la toiture, ni à la charpente. En matière d’isolants, plusieurs critères existent également pour bien choisir : résistance thermique, qualité, normes, dimension, matière, etc. Les isolants thermiques biosourcés, tels que les panneaux Steico Flex en fibre de bois, sont parmi les meilleurs : naturels, sains, performants, recyclables et écologiques.

Isolation de la toiture par la technique « Sarking »

Le sarking est l’isolation de la toiture par l’extérieur. Les isolants sont posés entre la couverture et la charpente. C’est une technique assez onéreuse, car souvent, les travaux touchent la couverture. Les déperditions de chaleur et les ponts thermiques sont mieux traités et, dans le cas des combles aménagés, l’isolation ne réduit pas l’espace habitable. Il existe deux techniques : l’isolation sur chevrons et l’isolation sur volige. Quelle que soit la technique de pose, il est aussi important de penser à l’étanchéité : les isolants doivent être protégés avec du film sous-toiture ou du pare-vapeur pour éviter les mauvaises condensations. Une bonne ventilation peut aussi participer à la longévité et à la performance de l’isolation de la toiture.

La technique de l’isolation sous toiture

Comme son nom l’indique, la pose se fait de l’intérieur des combles. C’est la technique la plus simple et la plus courante. La couverture n’est pas touchée durant le chantier et la performance en matière d’isolation est maintenue. C’est aussi une technique de pose moins coûteuse, mais elle diminue forcément la surface intérieure dans le cas des combles aménageables. L’isolation se fait alors entre les rampants, sous la charpente. Seul petit bémol, si les chevrons de la charpente sont trop petits pour pouvoir tenir les isolants, de nouveaux chevrons doivent être placés transversalement par-dessus les anciens pour atteindre l’épaisseur des isolants. Comme dans l’autre technique, la protection des isolants est primordiale.


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *