Trois alternatives écologiques inspirantes

earthship

L’ère technologique à laquelle nous faisons face a donné naissance à un mode de vie qui favorise la consommation excessive de biens qui ne sont pas développés de manière durable. Certains voudront trouver le moyen, à leur façon, de rendre à la nature ce que chacun de nous lui dérobons à un rythme effréné. Il existe de nombreuses façons de faire un geste dans le but de protéger les précieuses ressources naturelles de la Terre. Nous abordons trois alternatives écologiques qui pourraient vous inspirer et vous faire penser autrement.

Se munir de biens écoresponsables

Ces objets sont dotés d’attributs écologiques : ils sont certifiés, recyclés, recyclables, etc. Jouets, produits pour le corps, articles de décoration, vêtements et accessoires… vous avez le choix. De nombreux commerçants du Québec offrent ces produits comme de magnifiques montres en bois confectionnées à la main, hypo-allergènes et au fini non-toxique. Un geste qui permettra d’encourager également les artisans d’ici !

Choisir des meubles écologiques

Offerts dans des boutiques commerciales d’ébénisterie et conçus par des artisans, les meubles écologiques sont fabriqués dans le respect de la nature et de l’environnement. Ils se distinguent des meubles « conventionnels » par leur durabilité et par leurs matériaux libres de COV (composé organique volatile), qui sont nocifs pour la santé. Ils sont également soigneusement fabriqués à la main et fait de matériaux de qualité tels que bois noble, noix de coco et coquillages de mer. Les artisans vont même plus loin en utilisant divers objets recyclés qu’ils trouvent dans les éco-centres et les ventes-débarras pour fabriquer la structure des meubles. Cette initiative rend leurs pièces uniques et très originales.

S’informer sur les maisons Earthship

Les maisons Earthship ont un faible impact environnemental et sont autosuffisantes. Partiellement enfouies dans le sol, elles sont construites à l’aide de matériaux recyclés et de vieux pneus qui sont remplis de terre et recouverts de crépis. Les murs, d’une épaisseur de 75 cm, stockent la chaleur et la fraîcheur pendant des mois grâce à la masse thermique des pneus et ce, peu importe le climat. La façade sud de l’habitation est entièrement vitrée où une multitude de fruits et légumes sont cultivés dans une serre. La maison est principalement chauffée par les rayons du soleil qui pénètrent les grandes fenêtres et par un foyer de masse qui sert de chauffage d’appoint. Des panneaux solaires sont installés à l’extérieur, au-dessus des fenêtres, et fournissent suffisamment d’électricité pour alimenter les sources d’éclairage, le téléphone et un ordinateur. En effet, ces maisons ne sont pas connectées au réseau électrique malgré le fait qu’elles peuvent êtres adjacentes à un site de condo à Laval par exemple!

Ce concept a été mis sur pied par l’architecte américain Michael Reynolds dans les années 1970. Au fil des années, une véritable communauté basée sur ces principes s’est formée à travers le monde. D’ailleurs, le premier Earthship construit au Québec a vu le jour à Chertsey, dans Lanaudière. Bâtie par des autoconstructeurs, la maison est magnifique et impressionnante. Faites une recherche sur le web et vous verrez à quel point ce projet est innovateur!

En somme, peu importe l’envergure de votre geste écologique, ces alternatives inspirantes peuvent faire la différence !

Crédit photo: http://valhallamovement.com


Laissez-nous un commentaire!

1 commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *