Les chasseurs immobiliers et le marché parisien

France-paris marché immobilier

Vous avez un projet d’achat d’appartement à Paris, mais vous ne connaissez pas bien le marché ? Dans une ville rongée par la flambée des prix de ces dernières décennies et par une pénurie de logements comme nulle part ailleurs, vous avez tout à gagner à confier votre projet d’investissement à un chasseur immobilier : quelqu’un qui connaît suffisamment bien l’état du marché pour contourner ces obstacles et vous proposer des biens dont vous aviez à peine rêvé.

Comment se comportent les prix de l’immobilier parisien ?

La légère baisse enregistrée en 2015 sur les prix de l’immobilier ancien à Paris (- 1,9 %, selon ce bilan) ne doit pas laisser penser que la capitale est en train de connaître un bouleversement. La réalité a d’ailleurs vite repris ses droits : début 2016, les prix sont repartis à la hausse (+ 0,4 % en janvier).

La tendance ne concerne pas que Paris, mais la plupart des grandes villes françaises, partout où la demande est bien plus forte que l’offre. Dans la capitale, les prix ont bénéficié un temps de la baisse des transactions due à l’instauration de l’encadrement des loyers, une mesure phare de la loi ALUR, et au fait que les investisseurs sont allés mettre leurs billes sous d’autres cieux moins contraignants. Mais une fois la surprise digérée, les transactions ont repris de plus belle et les bailleurs ont tablé sur les failles de la loi ALUR pour limiter la baisse des loyers.

Investissement marché parisienDifficile de prévoir comment les choses vont évoluer au cours du 2e semestre 2016. Deux écoles s’affrontent. La première (dont font partie les courtiers) estiment que les taux d’emprunt ont atteint leur plus bas et qu’ils ne peuvent que remonter en fin d’année, ce qui pèserait sur les budgets des ménages et réduirait mécaniquement le nombre de transactions, favorisant une baisse des prix. La seconde pense, à l’inverse, qu’avec les nombreux dispositifs et aides gouvernementaux (la demande de prêt à taux zéro a été multipliée par 3 entre janvier 2015 et janvier 2016 chez Vousfinancer.com), les ménages vont continuer de mener à bien leurs projets immobiliers, influant ainsi sur la hausse des prix.

Paris a toujours été un marché à part, distinct du reste de la France. Un marché dont les prix ont triplé en 20 ans, passant de 3 840 € le mètre carré à … 8 140 € en moyenne !

Logements vacants et pénurie dans le marché

Un autre critère complexifie un projet d’achat d’appartement à Paris : la pénurie. Il est de plus en plus difficile de trouver à se loger dans la capitale, mais pas nécessairement par manque de biens dans l’absolu. En effet, la pénurie ne s’explique par un improbable taux d’occupation de 100 % des logements parisiens, mais par le fait que tous les logements disponibles ne sont pas mis en location.

Selon l’Insee, en 2011, Paris comptait environ 1 356 000 logements. Aujourd’hui, certaines estimations portent le nombre de logements vacants à presque 10 %, soit quasiment 130 000 appartements ou maisons qui seraient vides. Alors qu’il n’a jamais été si difficile de se loger dans la capitale, ces chiffres paraissent absurdes. Crainte des loyers impayés ou des dégradations, logements servant de résidences secondaires, locations saisonnières… Les raisons sont nombreuses pour lesquelles ces appartements ne sont pas occupés. Sans oublier qu’une partie de ces logements vacants attend tout simplement des acquéreurs capables d’y mettre le prix demandé.

Un autre phénomène aggrave la pénurie de logements et agit sur l’achat d’appartement à Paris : la location Airbnb. En quelques années, la Ville Lumière est devenue la capitale mondiale de la location de courte durée, avec une estimation qui tourne autour de 30 000 annonces sur la plateforme américaine (estimation qui est peut-être loin du compte). Or, cette flambée de la présence des logements sur Airbnb n’aboutit pas seulement à une pénurie des locations, mais impacte également les ventes : un propriétaire va préférer ne pas vendre et mettre son logement en location saisonnière, plus sûre et plus rentable.

L’achat d’appartement à Paris et le chasseur immobilier

Prix élevés et logements peu nombreux… Si vous avez un projet d’achat d’appartement à Paris, comment contourner ces difficultés qui peuvent handicaper grandement votre recherche ?

Commencez par établir un cahier des charges – budget, arrondissements préférés, type de bien, commodités alentour – et confiez-le à un spécialiste du secteur immobilier dans la capitale : un chasseur immobilier. Fort d’une solide expérience dans son domaine, de techniques de recherche sophistiquées et d’un réseau tissé au fil du temps auprès des professionnels, des agences et des particuliers, le chasseur immobilier vous aide à mettre la main sur le logement qui vous convient vraiment. En d’autres termes, cet intermédiaire rend la tâche presque trop facile pour un achat d’appartement à Paris.

Néanmoins, il s’agit de soumettre votre projet à une agence qui connaît son métier. Un chasseur immobilier Parisearch ne se contente pas de scanner les annonces mises sur le marché pour vous proposer des biens à visiter ; il est en contact avec les agences, avec d’autres professionnels et même avec des gardiens d’immeubles, afin de se tenir au courant de ces logements qui ne bénéficient même pas d’une mise en vente officielle, mais qui passent uniquement par des intermédiaires. Une façon de contourner la pénurie en allant directement à la source.

Quant aux prix, même un chasseur immobilier ne pourra pas transformer de l’or en plomb. Il sera toutefois à même de négocier au mieux pour votre achat d’appartement à Paris, et de vous proposer des biens vétustes, nécessitant des travaux, mais à des tarifs au mètre carré défiant toute concurrence. Par exemple piochés parmi ces quelques 20 000 logements vacants depuis plus de deux ans, que leurs propriétaires n’ont pas les moyens de remettre aux normes…


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *