Métier de la construction : peintre

Description du métier

• Prépare et conditionne les surfaces de toute construction, de même que leur revêtement, d’une ou de plusieurs couches de composés filmogènes.

• Réalise les travaux de revêtement de surface murale au moyen de papier tenture ou de tout autre matériau similaire.

• Le peintre en bâtiment est celui qui apporte la touche finale dans un chantier de construction. Il recouvre d’un revêtement murs et plafonds des maisons, des appartements, des magasins ou des bureaux.

Habiletés et intérêts

• Acquérir des connaissances liées à la chimie des produits, à la théorie des couleurs, au dessin et à la lecture de plans

• Être minutieux et précis

• Avoir un grand souci du détail

• Avoir un bon sens des relations (être un bon conseiller auprès de ses clients)

• Travailler proprement

• Être en mesure de distinguer les couleurs (ne pas être daltonien)

• Avoir une bonne coordination physique

• Être en bonne condition physique (le peintre est souvent amené à s’agenouiller, manipuler des outils lourds et être exposé à des produits et des odeurs fortes)

• Pouvoir travailler en hauteur (ne pas souffrir de vertige)

Perspectives d’emploi

• En 2010, 5 540 peintres étaient actifs sur les chantiers de construction. Parmi tous les métiers, celui de peintre accueille le plus grand nombre de femmes, soit 480. Les 1 917 entreprises qui embauchent des peintres sont en général d’assez petite taille, car 65 % d’entre elles ont deux employés ou moins à leur actif. Les employeurs disent apprécier leur soin et leur sensibilité esthétique.

• Près des deux tiers du volume de travail sont effectués dans le secteur institutionnel et commercial, où l’activité sera en croissance. Une bonne partie du travail est aussi accomplie dans la construction résidentielle, qui ralentira progressivement au cours des prochaines années. Les travaux de peinture dans les bâtiments existants offrent aussi de bonnes possibilités de travail.

• Au total, 488 apprentis ont intégré l’industrie de la construction, en 2010, ce qui est semblable à la moyenne des années précédentes. Le salaire moyen des apprentis s’établit à 16 400 $ la première année, et le compagnon qui travaille au moins 500 heures gagne en moyenne 42 000 $, pour les travaux assujettis aux conventions collectives de la construction.

• En dépit d’un bassin de peintres qui montre actuellement un bon taux de disponibilité, les perspectives d’emploi sont bonnes, pour les prochaines années, en raison de la demande croissante de main-d’œuvre.

Consultez la fiche complète du métier de peintre

Source : http://www.ccq.org/H_Metiers.aspx?sc_lang=fr-CA&profil=Medias

 


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *