Métier de la construction : monteur–mécanicien (vitrier)

Description du métier

• Prépare, assemble, installe, encadre et ajuste les produits verriers et tous les ouvrages similaires constitués de métaux ou de matériaux de substitution

• Installe et répare toutes sortes de vitres, de panneaux-tympans, d’objets d’ornementation ou de décoration (ex. : miroirs), de revêtements préfabriqués, de murs rideaux (préfabriqués ou non), de portes, de fenêtres, de portes de garage, de devantures ou d’ouvrages similaires en feuilles ou en moulures de métal

Habiletés et intérêts

• Acquérir des connaissances liées aux mathématiques, aux formes géométriques, à la lecture de plans et de devis

• Être doté d’une bonne condition physique

• Être capable de déplacer des objets lourds et de travailler en hauteur

• Être minutieux et avoir une bonne dextérité manuelle

• Respecter les règles de santé et de sécurité du travail

• Avoir un bon jugement

• Avoir un sens spatial développé

• Avoir une bonne perception des couleurs 

Perspectives d’emploi

• En 2010, on dénombrait 1 930 monteurs-mécaniciens (vitriers) actifs sur les chantiers de construction, soit un nombre comparable à celui de 2009. De ce nombre, la moitié était des apprentis (973). Environ 500 employeurs font appel aux services des monteurs-mécaniciens (vitriers).

• L’essentiel du travail s’effectue dans le secteur institutionnel et commercial, qui inclut également les immeubles résidentiels en hauteur. La situation demeurera favorable, dans ce secteur, au cours des prochaines années, car des projets de grande envergure sont démarrés dans les hôpitaux et dans les établissements d’enseignement, entre autres.

• Au total, 162 nouveaux apprentis ont intégré les chantiers de construction, en 2010, dont près du tiers étaient diplômés. Les apprentis encaissent un salaire moyen de près de 21 900 $ la première année, tandis que les compagnons qui travaillent au moins 500 heures touchent un salaire annuel moyen de 51 000 $.

• Les perspectives d’emploi sont bonnes, pour ce métier. La vigueur du secteur institutionnel et commercial engendrera un accroissement de la demande de main-d’œuvre, au cours des prochaines années.

• Toutefois, le vieillissement de la main-d’œuvre préoccupe de nombreux intervenants, malgré le rajeunissement survenu ces dernières années. Il reste qu’entre 1976 et 2006, l’âge moyen des travailleurs a augmenté de cinq ans.

• Plusieurs travailleurs quitteront l’industrie dans les prochaines années en raison de leur âge. Le vieillissement touche en particulier les travailleurs de plusieurs métiers, dont celui des monteurs-mécaniciens vitriers.

Consultez la fiche complète  sur le métier de monteur-mécanicien (vitrier)

Consultez les critères pour émission d’un certificat monteur-mécanicien (vitrier) au Québec.

Source : http://www.ccq.org/H_Metiers.aspx?sc_lang=fr-CA&profil=Medias


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *