Métier de la construction : Frigoriste

Description du métier

• Effectue des travaux d’installation, de réfection, de modification, de réparation ou d’entretien de systèmes de réfrigération et de climatisation

 

Habiletés et intérêts

• Acquérir de bonnes connaissances liées aux mathématiques, à la physique (pneumatique, hydraulique et électrique), à l’utilisation d’un ordinateur, à la mécanique d’entretien et à la lecture de plans et de devis

• Avoir un esprit d’analyse

• Avoir une bonne dextérité manuelle

• Être débrouillard et minutieux

• Être capable de travailler en équipe

• Appliquer les règles de santé et de sécurité du travail en lien avec l’électricité, la mécanique et la manipulation de produits nocifs

• Avoir une facilité à s’adapter à de nouveaux matériels et technologies

• Être autonome

• Avoir de bonnes capacités de résolution de problèmes en situation d’urgence

 

Perspectives d’emploi

• En croissance depuis 1988, le nombre de frigoristes actifs sur les chantiers de construction atteint 2 971, en 2010. Un total de 615 entreprises font appel à leurs services, mais une cinquantaine d’entre elles de plus grande taille font plus du tiers des heures travaillées

• Le travail s’effectue principalement dans le secteur institutionnel et commercial, où l’activité augmentera au cours des prochaines années. Les frigoristes ne sont toutefois pas seulement tributaires des nouvelles constructions, car la réparation et l’entretien offrent aussi beaucoup de travail. On trouve de l’emploi tout au long de l’année. De plus, le recours de plus en plus fréquent à la climatisation dans les bâtiments favorise ce métier

• En 2010, l’intégration de nouveaux apprentis a diminué à 171, sous la moyenne des cinq dernières années (209). Les apprentis sont essentiellement des diplômés. D’ailleurs, les diplômés se placent avec succès sur le marché du travail, à la fin de leurs études. Les apprentis gagnent en moyenne 20 600 $, la première année. La moyenne annuelle des heures travaillées compte parmi les plus élevées de tous les métiers, et les compagnons qui travaillent au moins 500 heures peuvent espérer gagner plus de 63 000 $ par année

• Les perspectives d’emploi sont excellentes, pour les frigoristes. Il faudra répondre à la forte demande de main-d’œuvre prévue au cours des prochaines années. Soulignons toutefois que la moyenne d’âge étant l’une des plus basses de l’industrie, les besoins de remplacement de la main-d’œuvre âgée sont encore limités

• L’évolution du mode de vie liée au progrès technique a fait naître de nouveaux besoins en chauffage et climatisation (rénovation d’immeubles anciens, aménagement de bâtiments neufs) et en maîtrise de la chaîne du froid (conservation des aliments : production stockage, distribution, utilisation).

 

Découvrez la fiche complète du métier de Frigoriste

Source : http://www.ccq.org/H_Metiers.aspx?sc_lang=fr-CA&profil=GrandPublic

 


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *