Le marché des maisons de prestige

Le marché des maisons de prestige

L’appétit canadien pour tout ce qui est luxueux continue d’alimenter la demande pour les propriétés de prestige. Après une année record en 2012, les ventes d’habitations de prestige demeurent importantes dans le Grand Montréal depuis le début de 2013 et affichent encore une progression dans la Ville de Québec.

Maison prestige– Grand Montréal

Selon le «Rapport sur les maisons de prestige 2013 de RE/MAX », les deux cent quatorze transactions qui ont été enregistrées lors du premier trimestre de 2013 représentent la deuxième meilleure performance pour un premier trimestre à ce jour, tout juste derrière celui de 2012.  Entre le 1er janvier et le 31 mars 2012, deux cent cinquante et une transactions avaient été enregistrées, ce qui représente donc un recul de 15% durant le premier trimestre de 2013. Sur l’île de Montréal, où la valeur des propriétés de prestige commence à un million de dollars, les chiffres sont encore plus encourageants. 79 ventes ont été enregistrées sur le territoire montréalais, soit seulement 5 % de moins que le record de 83 ventes également établi en 2012.

Westmount demeure le secteur montréalais le plus recherché, suivi de près par Mont-Royal, Outremont, Hampstead et Rosemère. Les résidences plus anciennes dans des communautés établies sont très convoitées et souvent, de nombreux travaux de rénovation sont effectués, ce qui contribue à accroître le caractère prestigieux de certains quartiers.

Le rapport de RE/MAX mentionne également que même si le marché des unités de prestige ne représente qu’une petite proportion des ventes résidentielles globales, lorsque mesuré en termes de volume de dollars, les ventes de propriétés de luxes occupent une plus grande partie de l’équation. Pour le Grand Montréal, les ventes devraient se maintenir d’ici la fin de l’année et demeurer au-dessus de la moyenne des cinq dernières années.

prestige

Maison prestige – Ville de Québec

De son côté, le marché des maisons de prestige de la Ville de Québec est en plein essor. La diversité de l’offre et les prix relativement stables sont deux facteurs clés de l’engouement que suscite ce marché. Le dynamisme de ce segment est d’ailleurs exceptionnel puisque entre le premier trimestre de 2011 et celui de 2012, l’augmentation avait été de 50%. L’essor s’est poursuivi en 2013, 61 ventes ont été enregistrées durant les premiers mois de 2013 soit une augmentation de 3% par rapport à 2012, correspondant ainsi au trimestre record jusqu’à ce jour.

Les deux quartiers les plus courus sont Sainte-Foy (pour sa proximité aux routes vers la rive sud et ses centres d’achats) et Sillery (pour son cachet historique et sa vue sur le fleuve). Cap-Rouge, Lebourgneuf ainsi que le Vieux-Québec sont également des quartiers très prisés.

Dans l’ensemble, le marché des habitations de prestige demeure soutenu par la forte croissance de la population, une économie stable et un taux de chômage bien inférieur à la moyenne nationale. Grâce à ces solides données fondamentales, le marché des maisons de prestige de la Ville de Québec devrait demeurer en effervescence pour le reste de l’année.


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *