Abolition du placement de personnel dans la construction – la CNS participera aux travaux

 

 

 

La CSN–Construction et la CSN se réjouissent de voir le gouvernement aller de l’avant avec l’abolition du placement de personnel dans la construction. « Nous participerons aux travaux du comité de transition qui définira de nouvelles règles régissant la référence de la main-d’œuvre dans l’industrie. Notre objectif sera d’assurer un fonctionnement efficace du nouveau système tout en défendant les droits des salarié-es, la justice et l’équité », a réagi le vice-président de la CSN, Jacques Létourneau.
«Pour la CSN–Construction et la CSN, le projet de loi 33 n’est peut-être pas parfait, mais il répond adéquatement à plusieurs problèmes. Grâce aux interventions de la CSN, quelques amendements ont été apportés afin de renforcer le projet de loi, notamment à l’égard des fonds de formation qui ne pourront pas être utilisés à quelque’ autres fins que la formation et le perfectionnement des travailleuses et des travailleurs. En outre, la contribution des employeurs ne pourra pas être revue de façon unilatérale. Le gouvernement a aussi annoncé qu’il fournira à la CCQ les moyens nécessaires pour qu’elle accomplisse son mandat quant à la référence de la main-d’œuvre, tel que le réclamait la CSN. C’est un grand progrès pour les travailleurs de la construction puisque l’objectif du comité est de mettre en application un changement majeur dans notre industrie, changement que nous souhaitons depuis plus de 40 ans, et ce, afin de défendre adéquatement le droit au travail partout, pour tous », estime le président de la CSN–Construction, Aldo Miguel Paolinelli. La CSN–Construction participera activement aux travaux de ce comité afin d’encadrer le plus efficacement possible la référence de la main-d’œuvre.
Pour la fédération syndicale représentant quelque 18 000 ouvrières et ouvriers, les critères fondamentaux de ce système devront notamment reconnaître une priorité d’embauche pour les salarié-es en fonction de leur disponibilité, de leur lieu de résidence et de leurs qualifications. Il devra aussi être exempt de toute forme de discrimination, notamment, à l’égard de l’affiliation syndicale des salarié-es.

Améliorations au projet de loi 33
La CSN–Construction est l’une des huit fédérations composant la Confédération des syndicats nationaux. Fondée en 1921, la CSN regroupe aujourd’hui quelque 300 000 travailleuses et travailleurs de tous les secteurs d’activité.

Source: http://www.csnconstruction.qc.ca/Nouvelle.aspx?id=280

 

Pour de plus amples informations: 

Jean-Pierre Larche, Communications-CSN
514 605-0757

 

 

 

 

 

 


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *