Domotique: nouvelle étape vers notre dépendance à l’Internet?

Domotique

La domotique gagne en popularité dans les bâtiments résidentiels. Cette tendance, qui consiste à automatiser plusieurs systèmes essentiels de la maison, a pour principale utilité d’augmenter le confort et la sécurité des habitants de la maison.

Au fur et à mesure que la technologie se développe et qu’un nombre grandissant de fonctions s’ajoutent à l’attirail des systèmes domotiques, les domaines du design, de la construction et de la technologie numérique connaissent de grandes transformations.

Un grand nombre de personnes se réjouissent de profiter de plus de confort et d’une plus grande automatisation de leur environnement, mais plusieurs autres s’inquiètent que cette tendance n’accroisse notre dépendance à la technologie.

Les applications de la domotique

La domotique peut être utilisée pour une multitude d’applications de la vie courante. Les fonctions les plus répandues sont l’augmentation du confort et l’économie d’énergie (par une automatisation des systèmes), ainsi que l’optimisation de la sécurité (par une surveillance à distance).

Par exemple, la domotique peut automatiser la température de la maison selon le moment de la journée, éteindre automatiquement des lampes à une heure prédéterminée ou encore dépêcher des services d’urgence en cas de cambriolage ou d’incendie.

Avec la popularité grandissante des appareils mobiles, la domotique a aussi fait le saut dans le monde de l’Internet avec le concept de maison connectée : grâce à un téléphone intelligent et à une application synchronisée avec la maison, il est possible de contrôler sa demeure à distance (loquet des portes, réglage de la température, etc.).

Les failles

Toutefois, qui dit technologie numérique dit vulnérabilité au piratage ou aux pannes de système.

L’intégration de l’Internet dans le contrôle d’un milieu aussi privé que sa résidence met quelques personnes mal à l’aise. Qu’arrive-t-il, par exemple, si le propriétaire perd son appareil mobile ou si des failles dans le réseau permettent un accès non autorisé au contrôle de sa résidence?

Même lorsqu’il s’agit de fonctions de moindre importance, la dépendance à l’électricité est renforcée : par exemple, un occupant aurait besoin d’électricité pour pouvoir ouvrir et fermer ses volets.

Les solutions

Les compagnies qui développent les produits de domotique sont conscientes de ces failles et tentent de trouver des solutions : meilleure sécurité informatique, meilleur cryptage des données, intégration de piles en cas de panne électrique, etc. Toutefois, il existe souvent un délai entre l’apparition d’un problème et l’implantation de sa solution.

Une transition à faire graduellement

On remarque donc que la domotique et la technologie numérique ne sont pas infaillibles, mais que les concepteurs et les fournisseurs de ces systèmes tentent de trouver des solutions pour constamment améliorer leur efficacité.

Devant des changements aussi profonds dans le fonctionnement des habitations, il semble toutefois prudent de prendre le temps d’évaluer la fiabilité de chaque nouvelle technologie avant de la déployer à grande échelle. En attendant, une précaution raisonnable sera d’inclure une possibilité de contrôle traditionnel des éléments de la maison, si le système de domotique venait à faire défaut.


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *