Tout ce qu’il faut savoir sur la colocation

Tout ce qu'il faut savoir sur la colocation

À part le plaisir de vivre ensemble, les raisons budgétaires font de cette option une solution idéale et rentable. Cependant, il faut en connaître les rouages.

Est-ce que le contrat de colocation fait l’objet d’un bail de location ?

Tout contrat de colocation commence par la signature d’un bail. En effet, la signature du bail de location est une étape importante qui ne doit pas du tout être négligée par les parties. Dans cette optique, le nom de chaque colocataire doit apparaître sur le contrat de bail. Pour ce faire, les colocataires ont le choix entre deux alternatives. Le bailleur peut signer un contrat de bail distinct pour chaque colocataire ou un seul contrat de bail unique à signer par tous les colocataires.

Dans la pratique, le colocataire vivant dans le logement sans avoir signé aucun bail n’a aucun droit sur celui-ci. Et même s’il participe au paiement du loyer, ce colocataire se trouve dans une situation précaire voire illégale. Si d‘autres colocataires arrivent en cours de bail, un avenant au contrat est à signer pour qu’ils puissent jouir des mêmes droits et obligations. D’autres conseils en la matière sont à voir sur le site d’alliance Habitat.

Les obligations à suivre par les colocataires

Le bail signé plus haut doit stipuler les obligations des colocataires. Bien sûr, chaque colocataire est tenu d’assurer le paiement de l’intégralité du loyer et de toute autre somme due au bailleur comme les charges et les réparations locatives. Une autre obligation mentionnée dans le bail de location est l’entretien du logement.

Par ailleurs, la clause de solidarité est presque systématiquement exigée par le propriétaire pour qu’il puisse se prémunir de tout impayé. De cette manière, si un colocataire n’assure pas le paiement de sa part de loyer, le propriétaire peut revenir contre les autres pour demander la somme due. En l’absence de cette clause, chaque colocataire ne sera tenu de payer que sa quote-part du loyer. Cette clause n’est pas préconisée si les colocataires sont mariés ou pacsés.

Il arrive que le propriétaire exige de chaque colocataire un engagement de caution, soit la caution solidaire car la caution simple ne couvrira que la quote-part d’un colocataire. L’engagement de caution ne prendra fin que si un colocataire donne congé. L’acte de cautionnement doit mentionner le colocataire pour lequel son congé mettra fin à l’engagement de caution.


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *