Pourquoi se priver de l’achat d’une maison neuve

 

La SCHL, malgré le ralentissement économique, croit que les perspectives démographiques du Québec vont stimuler la demande de logements dans certains secteurs. Et on sait que le vieillissement de la population favorisera toujours la création de nouveaux appartements.

Alors, pourquoi acheter une maison neuve ?

Pour profiter des faibles taux hypothécaires et obtenir des mensualités d’emprunts inférieures à ce qu’on débourse en temps normal; pour bénéficier de plusieurs programmes de subventions et de divers crédits d’impôt avantageux (Novoclimat, écoÉNERGIE, hausse des limites de retrait aux termes du Régime d’accession à la propriété, etc); pour faire fructifier notre argent par l’achat d’une maison neuve sachant qu’au cours des 10 dernières années, le prix moyen des maisons a progressé annuellement de 7,9%; pour un investissement sécuritaire et la garantie qui entoure une maison neuve et pour le fait que les nouvelles constructions possèdent des technologies qui augmentent le confort et la qualité de vie.


La conjoncture économique que nous subissons actuellement peut souvent ralentir nos ardeurs dans plusieurs domaines mais, à mon avis, les taux d’intérêt favorables et la croissance démographique devraient être deux facteurs très stimulants dans le milieu immobilier.

L’an dernier, il y a eu 47 901 mises en chantiers et on prévoit un ralentissement dans ce domaine pour 2009. Facile à comprendre. La Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) a récemment dévoilé des chiffres dans ce sens. On prévoit, pour cette année, que 40 700 habitations seront mises en chantier, soit 17 000 logements individuels et 23 700 unités collectives. D’accord, mais c’est toujours en haut de la barre des 40 000 mises en chantiers et, pour l’an prochain, on estime que le nombre de mises en chantier sera une fois de plus au-dessus de ce chiffre. Dans le fond, c’est une excellente nouvelle.

Les dépenses de ménages baissent, on concentre nos achats de façon spécifique. Des amis ont participé aux récents salons de l’habitation à Montréal et à Granby, où le président de celui de Granby, Christian Laporte, disait n’avoir jamais vu autant de visiteurs en neuf ans de présentation de cet événement. C’est simple et facile à comprendre : les consommateurs recherchent d’abord et avant tout leur confort et quoi de mieux qu’une maison, leur chez-soi, pour leur apporter. Les kiosques de promoteurs immobiliers offrant de nouveaux projets étaient pris d’assaut par les consommateurs.

Ça reste à suivre…

Collaboration spéciale:

Yann Brissette

Éditeur et président de Publi-7 Communications

 


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *