Fin de la loi Pinel, application de la Loi Mézard

 

Loi Pinel Loi Mézard

Le gouvernement du président Macron veut mettre fin à la loi Pinel au profit de la Loi Mézard. L’objectif de cette initiative est de dynamiser le secteur du marché immobilier. Ainsi, l’exécutif veut résoudre les problèmes de logement. En juillet 2017, le ministre de la Cohésion des territoires a annoncé l’introduction de la loi Mézard dans le domaine de l’immobilier.

Loi Mézard soutient les nouvelles constructions

Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard est conscient de l’impact négatif que pourrait engendrer l’arrêt soudain de la loi Pinel. D’ailleurs, le succès de cette dernière démontre qu’il est tout à fait impensable de le mettre de côté brusquement. Le ministre souhaite profiter de la notoriété du dispositif Pinel pour maintenir ses avantages tout en apportant des changements permettant de doper le domaine de l’immobilier.

Jacques Mézard veut soutenir les projets de nouvelle construction tout en prévoyant de réduire les coûts. Il voit dans l’application de la loi Mézard la possibilité d’apporter des changements dans la politique de logement. Des modifications qui pourraient se concentrer essentiellement sur la construction de logement, au moyen de mesures incitatives pour les acteurs du secteur immobilier. Au niveau de la défiscalisation, la loi Mézard pourrait renforcer les avantages offerts par la loi Pinel en élargissant la possibilité d’y accéder.

Les zones pour la loi Mézard

Le dispositif Mézard pourrait restructurer les zones établies par la loi Pinel. L’objectif du ministre de la Cohésion des territoires est de diriger vers les zones détendues l’attention des locataires. Dans ces zones, la demande est inférieure à l’offre. Ce qui implique qu’il est facile d’y trouver des logements. Ainsi, Jacques Mézard veut créer une zone D en complément des zones A, Abis, B1, B2 et C définis par la mesure Pinel.

Loi Mézard, réduction des prix du neuf

Le problème de logement engendre des dépenses importantes selon certaines sources d’informations. D’ailleurs, la crise de logement n’est pas résolue pour autant même avec la mise en place de la Pinel. L’intégration de la Loi Mézard dans le secteur de l’immobilier devrait limiter les dépenses publiques en matière de logement. Les subventions de la demande permettent de réduire le prix d’un bien immobilier. Dans ce cas, l’exécutif pourrait envisager de diminuer l’apport en crédits. Une mesure qui pourrait déclencher la réduction des prix de l’acquisition de logements dans le domaine de constructions neuves.

Loi Mézard, pour qui ?

Tous les acteurs du marché immobilier attendent le dénouement en ce qui concerne le remplacement de la loi Pinel par la loi Mézard. Ce nouveau dispositif est destiné pour le contribuable qui souhaite investir dans l’immobilier neuf. Il permet de bénéficier d’une défiscalisation importante. Une mesure intéressante pour les ménages qui paient un impôt sur le revenu assez élevé. La mise en vigueur de cette loi Mézard initiée par le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard est attendue à la fin de l’année 2017. Pour l’heure, vous pouvez en apprendre un peu plus sur la loi Mézard.


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *