Immobilier : renégociation de l’emprunt avec les banques

renegociation-pret-immobilier

Bien que la renégociation profite à priori à l’emprunteur, une telle opération peut être initiée par la banque prêteuse. Cette dernière constate l’ampleur des crédits que son client ait effectuée, en même temps, il lui propose de revoir son cas en regroupant tous ses emprunts. L’établissement bancaire procède à un rachat de crédit permettant d’optimiser l’endettement tout en évitant un éventuel surendettement. Avec le rachat de crédit, l’emprunteur est censé rééquilibrer son budget. Un retournement de situation qui a rarement lieu.

Pourquoi les banques appellent sa clientèle à la renégociation de leur prêt ?

C’est un phénomène récent qui avait commencé l’an dernier lorsque les établissements prêteurs voulaient se protéger. De fait, ils sont allés vers les clients pour les renégocier. Pour leur part, les nouveaux entrants proposent cette offre en vue d’attirer plus de clientèle. Toutefois, ces propositions s’adressent à des clients bien ciblés voire ceux qui sont jugés prioritaires. La banque procède de différentes manières, soit, en leur demandant de souscrire de nouveaux contrats d’assurance ou de concentrer chez elle tous les revenus du ménage. Le but étant de faire jouer la concurrence. La stratégie semble bien faire son effet ; celle de profiter des taux bas et de remplacer l’ancien prêt par un nouveau à des conditions plus avantageuses.

Simuler en ligne son rachat de crédit immobilier

Une approche qui est toujours d’actualité en 2016, soutenue par la faiblesse des taux d’intérêt du crédit immobilier. D’ailleurs, les renégociations ont pesé 50% des nouveaux prêts octroyés en août. Pour se faire une idée de votre cas en particulier, vous avez la possibilité de faire une simulation de prêt immobilier gratuit en ligne. Le simulateur prend en compte l’état de vos finances. Il suffit de remplir les champs de l’outil, tels que les différents crédits en cours, votre situation à l’égard du bien immobilier ainsi que les mensualités. Si vous songez à demander un nouveau financement, il faut veiller à ne pas dépasser plus de 25% du montant du crédit actuel impayé. À ce propos, les organismes de prêt sont vigilants.

Le regroupement de prêts, une stratégie coûteuse pour la banque

Alors que la renégociation de crédit s’est amplifiée au cours de ces derniers mois, reste à savoir si elle va se généraliser. En effet, c’est une opération coûteuse pour les banques parce qu’il s’agit d’une révision à la baisse d’un taux consenti au préalable. Elle s’applique aussi bien au prêt immobilier à taux fixe qu’à celui à taux variable. Il faut dire que la banque préfère se refinancer pour ne pas revenir perdante. À la différence d’une révision classique où le coût de refinancement n’a pas bougé vu que c’est le même prêt.

 


Laissez-nous un commentaire!

1 commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *