Quelle assurance habitation souscrire quand on vit en colocation ?

assurance

Prévoir le divorce au moment même où l’on se marie, c’est tout sauf une aberration. Selon l’Agence départementale d’information sur le logement (Adil), les colocataires (en particulier les jeunes) signent les contrats de bail sans même prendre le temps de les lire. En clair, ils ne prêtent vraiment pas attention aux conséquences juridiques de la colocation. Les sensibilisations de l’Adil portent sur plusieurs points, dont l’assurance habitation dont la souscription est obligatoire.

L’Adil déconseille fortement la souscription d’assurance habitation unique

La loi n’interdit pas que chacun des colocataires souscrive une assurance habitation qui lui soit propre. Si l’Adil déconseille la couverture unique pour tous les colocataires, c’est parce que l’expérience n’a fait et ne fait qu’en démontrer les inconvénients.

Déjà, restons réalistes, le propriétaire impose toujours la fameuse clause de solidarité dans le contrat de bail. En vertu de cette clause, les colocataires sont non seulement financièrement « unis », mais encore le statut de colocataire ne prend fin qu’à la fin du contrat de bail (3 ans), et ce, même si l’on quitte la maison avant terme.

La clause de solidarité permet au propriétaire de réclamer à un seul des colocataires les impayés des autres. De la même façon, l’assureur peut réclamer à un seul des colocataires les cotisations non payées par les autres colocataires, dans le cas d’une souscription d’assurance habitation unique pour tout le monde.

Alors, que l’Adil déconseille les contrats de bail sans clause de solidarité, c’est totalement déconnecté de la réalité de la colocation. Mais c’est bien raisonnable que chacun ait sa propre assurance habitation. Sauf que les jeunes laissent trop souvent l’amitié primer sur le réalisme.

La facture d’assurance n’est pas salée même en cas de souscriptions séparées

Si les colocs optent pour une assurance habitation unique, ils se partagent le montant de la cotisation. C’est la fameuse répartition des quotes-parts. Quand les colocs souscrivent des contrats séparément, la méthode des quotes-parts est à peu près de rigueur. En effet, lors d’une souscription, l’assuré a l’obligation de préciser sa situation de colocataire.

Le montant de sa cotisation sera évidemment tributaire du risque couvert par l’assurance habitation. Ainsi, on n’a pas à craindre que la facture d’assurance soit salée si le haut degré du risque est attribuable à un autre colocataire (objets de valeur, par exemple).

Le plus important, c’est que cet écran de fumée qu’est la « solidarité financière » ne se retourne pas contre vous. A chaque coloc son assurance habitation.


Laissez-nous un commentaire!

1 commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

  1. Empuria

    Les offres de forfait d’assurrance, il y en a beaucoup en ce moment, c’est l’avantage de la concurrence, mais il nous appartient désormais de savoir bien choisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *