Déménager ses parents ou grands-parents

déménager

Qu’elles y soient contraintes ou que ce soit leur choix, les personnes âgées ont plus d’appréhensions que toute autre personne quand il s’agit de déménager. Même si elles ont plusieurs fois, par le passé, changé de logement, cela reste difficile. Afin de faire vivre le meilleur déménagement possible à ses parents, ou à ses grands-parents, il est indispensable, quand cela est possible, de bien l’anticiper. En plus de les habituer à cette idée, cela permettra de les faire participer de bout en bout à cette aventure.

Parler à l’avance du déménagement

Il faut nécessairement expliquer aux personnes âgées les raisons qui nous ont amenés à prendre la décision de les faire déménager : cela peut être le manque d’autonomie, d’où l’établissement spécialisé, où bien le rapprochement familial, souhaité par l’ensemble de la fratrie qui vit éloignée, entre autres exemples. L’idéal est de commencer à entamer le débat avant même d’envisager le déménagement lui même. Ainsi l’idée germe peu à peu et le moment venu, il est beaucoup plus facile pour eux d’accepter cette « aventure ». Si certains de leurs amis ont vécu cela, il peut être judicieux de les rencontrer afin qu’ils partagent leur expérience.

Les laisser choisir où et quand ils déménagent

S’occuper de ses parents ne veut pas dire qu’il faut prendre toutes les directives. Au contraire, il faut les laisser choisir la ville de leur future habitation(qui peut-être voisine sans être nécessairement la même que les enfants), le logement en lui même, tout comme la maison de retraite si cela est le cas. C’est bien le minimum, et c’est ce qui va les aider à accepter d’être déracinés. Même chose quant à la date, car ils doivent rester maîtres de leur déménagement. S’ils ne sont plus tout à fait alertes, leur dignité est toujours intacte et il est important de ne pas les infantiliser en prenant toutes les décisions à leur place. Les laisser faire leurs cartons fait partie du même processus : on emballe soit, mais c’est à eux que revient la décision quant à savoir ce que l’on met dedans. On ne peut pas prendre à la légère la valeur sentimentale de leurs affaires.

Trier avec eux les meubles qu’ils déménageront

Bien souvent, l’habitation future se révèle être plus petite que celle d’origine, ce qui implique de se séparer de quelques biens. Pour les personnes âgées, c’est un véritable crève-cœur de laisser leurs meubles derrière eux. Il est important d’être à leur écoute et d’exaucer au maximum leur désir quant au mobilier qu’ils souhaitent conserver. Si une partie des meubles ne peut pas s’intégrer dans le déménagement, il est souhaitable, quand cela est possible, de les répartir parmi les membres de la famille. Sinon, pourquoi ne pas envisager de les stocker dans un garde-meuble, au moins durant quelques mois ? Savoir que leurs souvenirs ne partent pas aux encombrants est très réconfortant et participe au fait d’accepter de s’en séparer.

Être à leur côté pendant le déménagement

Il est important de montrer à ses parents, ou à ses grands parents, la confiance que l’on met dans la société de déménagement choisie. Comparer avec eux les différents devis reçus leur permet d’être acteurs et d’avoir une idée plus précise du déroulement de leur déménagement. Mais comme ils risquent d’être perturbés de voir les déménageurs emballer et emporter leurs affaires, l’idéal est qu’ils ne soient pas présents le jour du chargement. Il est préférable qu’ils soient sur le lieu de la livraison, ainsi, en attendant leurs biens, on en profite pour insister sur tous les points positifs de ce nouvel environnement : la tranquillité du quartier, la proximité des commerces et des médecins et les facilités de transports.

Les soutenir après le déménagement

Quand on fait déménager ses parents, c’est généralement pour qu’ils soient plus proches de nous et donc moins seuls. Ce qui implique de s’investir dans cette nouvelle disposition géographique. Il faut leur consacrer du temps et aller les voir souvent, surtout les jours, voire les semaines, qui suivent leur déménagement. Ils seront sûrement un peu déstabilisés par un manque de repères, alors aller se promener avec eux ou faire des courses ensemble est un bon moyen de les accompagner. Il faut démontrer beaucoup d’empathie et ne pas hésiter à leur poser des questions sur leur ressenti, le but étant quand même qu’ils soient heureux d’avoir déménagé.

 

 


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *