Les ancrages, systèmes de protection individuelle à ne pas négliger

ancrages

Vous avez des travaux en hauteur à effectuer sur toitures ou façades ?

Pour vous permettre de travailler en toute sérénité, il vous faudra connaître les risques encourus lors de l’entreprise de votre projet et quelles sont les solutions adaptées à celui-ci.

Lors de travaux en hauteur, où les dangers sont omniprésents, il est nécessaire de bien évaluer la situation et d’utiliser des équipements adéquats et de bonne qualité.

La sécurité étant une priorité, il ne faut surtout pas négliger les ancrages qui sont des systèmes de protection individuelle.

La protection individuelle, qu’est-ce que c’est?

Selon l’activité exercée, la protection individuelle par le biais d’équipements (EPI) a pour but de protéger le travailleur contre un ou plusieurs risques susceptibles de nuire à sa sécurité ou sa santé (cf. Code du travail, article R.233-83-3).

On a souvent tendance à dissocier protection collective et protection individuelle alors que celles-ci sont complémentaires.

Si la protection collective (équipement, dispositif, mécanisme, appareil ou installation) est à privilégier pour éliminer ou réduire les risques, elle est parfois insuffisante, voire impossible à être mise en œuvre.

La protection individuelle sera donc envisagée au moyen de dispositifs tels que les ancrages pour le travail en hauteur.

Il vous faudra alors répondre à diverses questions pour mieux évaluer les dangers: dans quel lieu allons-nous évoluer? Qui sera affecté à ce poste? etc.

Il est donc primordial de connaître son sujet, savoir comment différencier et choisir les systèmes de protection individuelle qui assureront votre sécurité au maximum.

Comment bien choisir ses ancrages?

Pour assurer votre sécurité en hauteur, les points d’ancrage peuvent se fixer à tous types de surfaces verticales, horizontales ou inclinées. Ils peuvent être utilisés en tant que support de ligne de vie ou rails.

Pour travailler en toute quiétude, il vous faudra utiliser des ancrages sur lesquels viendront s’accrocher un mousqueton ou un crochet de sécurité.

Vous devrez d’abord prendre en compte, certains paramètres : la population concernée (personne qui effectue le travail), la durée de l’intervention (travail ponctuel) et la fréquence d’utilisation (quotidienne, hebdomadaire…).

Pour faire le bon choix, il est indispensable de bien connaître également la structure d’accueil de votre point d’ancrage.

Le dispositif d’ancrage pourra être différent s’il s’agit de béton, parpaing ou même d’une structure métallique.

Un essai avant une quelconque mise en service sera nécessaire pour s’assurer que le système soit assez résistant pour retenir une personne en cas de chute.

On utilise un ancrage sûr pour se protéger, un ancrage conforme à la NF EN 795.

La gamme Altifix s’adapte à tout type de configuration et couvertures, mais si toutefois la structure ne permet pas une telle installation VERTIC vous propose aussi des potelets d’ancrage standard avec une fixation directe sur votre charpente (métallique ou bois) ou dalle de béton.

Enfin, nous vous proposons une gamme de points d’ancrage simples pour accrocher votre mousqueton en toute sécurité.

Les solutions proposées par VERTIC s’adaptent aux besoins des clients et vous aident dans la réalisation de votre projet.

 


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *