Métiers de la construction : Carreleur

Description du métier de carreleur

  • Prépare les surfaces, taille et pose du marbre, du granit, du granito (terrazzo), de l’ardoise, des carreaux de céramique et tout autre matière similaire

 

  • Polit à la main ou à la machine toute surface composée de granit, de marbre ou d’autre matériau de même nature

 

 

Habilités et intérêts

  • Acquérir des connaissances liées aux calculs géométriques, à la chimie des matériaux, à la préparation des surfaces et à l’application des méthodes d’alignement
  • Pouvoir exécuter rapidement des tâches répétitives
  • Être précis et minutieux
  • Être soucieux de l’esthétique du produit fini
  • Faire preuve d’une bonne dextérité et d’une capacité à bien percevoir les couleurs
  • Être capable de travailler dans des positions inconfortables et d’exécuter des tâches tout en se déplaçant
  • Avoir un sens artistique est un atout puisque le carreleur mosaïste intervient au stade de la décoration et de la finition

 

Perspectives d’emploi

  • En 2010, un nombre record de 2 064 carreleurs ont foulé les chantiers. Ils étaient ainsi deux fois plus nombreux qu’il y a 10 ans. On y trouve une main-d’œuvre féminine non négligeable de 58 salariées

 

  • Environ 840 employeurs embauchent des carreleurs. Le volume de travail se concentre dans le secteur institutionnel et commercial ainsi que dans le secteur résidentiel. Les variations saisonnières ont un impact limité sur le volume de travail, car les carreleurs travaillent à l’intérieur

 

  • En hausse depuis plus de 10 ans, l’emploi devrait continuer d’augmenter, au cours des prochaines années, mais plus lentement. La rénovation résidentielle devrait poursuivre sa croissance, tandis que le niveau d’activité devrait demeurer soutenu dans la construction résidentielle neuve. Par ailleurs, la construction institutionnelle et commerciale, premier secteur en importance pour ce métier, sera stimulée par de nombreux chantiers à venir

 

  • Un total de 226 nouveaux apprentis carreleurs ont intégré l’industrie, en 2010. De ce nombre, environ 40 % étaient diplômés. Le taux de placement des nouveaux diplômés sur le marché du travail en 2010 est sensiblement le même que la moyenne des dernières années. Lorsque les compagnons travaillent au moins 500 heures par année, ils reçoivent en moyenne 44 800 $, pour les travaux assujettis aux conventions collectives de la construction

 

  • Les perspectives d’emploi sont excellentes pour les carreleurs, car le roulement de la main-d’œuvre est élevé et que la disponibilité actuelle de travailleurs est restreinte.

 

Consultez la fiche complète du métier de carreleur

Source : http://www.ccq.org/H_Metiers.aspx?sc_lang=fr-CA&profil=Medias


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *