Métier de la construction : tuyauteur

Description du métier

• Réalise des travaux d’installation, de réfection, de modification, de réparation ou d’entretien des systèmes de plomberie et de chauffage. Ce métier comprend deux spécialités : plombier et poseur d’appareils de chauffage.

Plombier : ce travailleur effectue les travaux relatifs à la tuyauterie des réseaux d’alimentation, d’égout et d’évacuation des eaux dans un bâtiment ou une construction.

Poseur d’appareils de chauffage : ce travailleur réalise des travaux qui concernent la tuyauterie et les autres éléments d’appareils de chauffage.

Le tuyauteur peut exercer les deux spécialités.

 

Habiletés et intérêts

• Acquérir des connaissances liées à l’application des notions de mathématiques, de chimie et de physique, ainsi qu’aux systèmes de plomberie et de chauffage, de même qu’à la lecture de plans

• Être autonome et minutieux

• Pouvoir travailler en équipe

• Avoir une bonne condition physique

• Avoir une bonne habilité gestuelle

• Avoir de la rigueur

• Avoir de l’initiative

• Avoir un bon sens des responsabilités

 

Perspectives d’emploi

• Il s’agit du troisième plus important métier de la construction, en termes d’effectif. En 2010, environ 8 300 tuyauteurs étaient actifs sur les chantiers de construction. L’emploi a repris, après être demeuré relativement stable au cours des quatre années précédentes. Les tuyauteurs sont embauchés par un peu plus de 1 400 employeurs.

• Le volume de travail est surtout effectué dans le secteur institutionnel et commercial ainsi que dans le secteur résidentiel. De nombreux projets stimuleront l’activité dans le secteur institutionnel et commercial, au cours des prochaines années, et le secteur résidentiel devrait demeurer assez solide.

• L’industrie a admis 547 nouveaux apprentis, en 2010, ce qui est supérieur à la moyenne des dernières années. Les apprentis admis sont surtout des diplômés. Exerçant un métier peu saisonnier, les tuyauteurs travaillent presque toute l’année et gagnent un revenu intéressant : les apprentis gagnent en moyenne 22 500 $ la première année, tandis que les compagnons qui travaillent au moins 500 heures reçoivent annuellement près de 58 000 $.

• Les perspectives d’emploi demeurent plutôt bonnes, dans ce métier, surtout grâce à la forte hausse de la demande de main-d’œuvre prévue au cours des prochaines années.

 

Consultez la fiche complète du métier de tuyauteur.

Source : http://www.ccq.org/H_Metiers.aspx?sc_lang=fr-CA&profil=GrandPublic 

 


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *