Métier de la construction : monteur de ligne

Description du métier

• Exécute des travaux de montage ou de réparation sur les lignes de transport et de distribution d’énergie électrique ou sur les postes de transformation d’énergie

• Traite tout ce qui vise une ligne aérienne ou souterraine : de l’érection d’une structure à la pose d’un réseau de câbles, en passant par la réparation et l’entretien

• Le monteur de lignes peut travailler pour un entrepreneur en construction spécialisé dans ce domaine ou pour l’exploitant d’un réseau (ex. : Hydro-Québec).

Habiletés et intérêts

• Posséder des connaissances liées à l’application des notions d’électricité, de mathématiques, de physique et de chimie

• Être autonome, minutieux et avoir le souci du détail

• Excellente santé

• Être habile manuellement

• Avoir une bonne condition physique, une bonne dextérité et un sens de l’équilibre (agilité et souplesse)

• Être capable de travailler en équipe

• Pouvoir se déplacer régulièrement à l’extérieur de sa région d’origine, souvent pour des périodes prolongées

• Aimer travailler à l’extérieur (même lors de mauvais temps)

• Appliquer les règles de santé et de sécurité du travail

• Avoir une très bonne coordination motrice

• Avoir le sens des responsabilités

• Être capable de travailler en hauteur (ne pas souffrir de vertige)

Perspectives d’emploi

• En 2010, on dénombrait 902 monteurs de lignes actifs sur les chantiers de construction, soit une hausse considérable de 8 % comparativement à 2009. L’accroissement des travaux de centrales hydroélectriques depuis le début de la décennie profite aux monteurs de lignes, dont la quasi-totalité du volume de travail provient du secteur du génie civil et de la voirie.

• L’industrie compte 75 entreprises embauchant des monteurs de lignes. Les plus importantes firmes sont responsables d’une part très élevée de l’activité. Les travaux s’effectuent surtout sur des lignes de transport d’électricité, ce qui nécessite généralement de travailler à l’extérieur de la région où est domicilié le salarié.

• En 2010, 48 nouveaux travailleurs ont intégré l’industrie, ce qui surpasse la moyenne des cinq dernières années. La majorité des monteurs de lignes travaillent au moins 500 heures et gagnent un salaire annuel moyen pouvant dépasser 69 000 $.

• Les perspectives d’emploi demeurent excellentes, pour les monteurs de lignes. Les projets majeurs de centrales hydroélectriques stimuleront la demande de main-d’œuvre et les travailleurs vieillissent, ce qui créera des besoins de relève.

• Pour les monteurs de lignes de communication : le secteur des télécommunications a connu de fortes croissances au début des années 2000, mais semble rencontrer une baisse depuis quelques années. Par contre, plusieurs départs à la retraite permettront de laisser plusieurs postes à combler.

Consultez la fiche complète du métier de monteur de ligne

Source : http://www.ccq.org/H_Metiers.aspx?sc_lang=fr-CA&profil=Medias

 

 


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *