Métier de la construction : Couvreur

Description du métier

Pose des revêtements de toiture qui peuvent être composés de feutres saturés d’asphalte, de bitume chaud et de gravier, de membranes élastomères liquides et thermoplastiques et de différents types de bardeaux

Répare et isole les toitures

• Prépare le pontage

• Applique des procédés de levage, de manutention, de dégarnissage, d’imperméabilisation, de fixation, d’épandage et de soudage de membranes

Habiletés et intérêts

• Acquérir des connaissances liées à l’application des notions de mathématiques ainsi qu’aux propriétés des produits et des matériaux

• Être minutieux

• Avoir le sens de l’organisation

• Être capable de travailler en équipe et en hauteur

• Pouvoir déplacer des objets lourds

• Avoir une bonne condition physique et pouvoir s’adapter à des changements de température

• Avoir une bonne dextérité manuelle

• Faire preuve de ponctualité et d’assiduité

• Avoir le sens de l’initiative

 

Perspectives d’emploi

• En 2010, on comptait 5 485 couvreurs actifs dans l’industrie. Ce métier est fortement affecté par la saisonnalité du travail, les travaux étant effectués à l’extérieur. Le volume de travail se réalise surtout dans le secteur institutionnel et commercial, mais le secteur résidentiel génère tout de même le cinquième du travail.

• L’emploi a continuellement progressé, au cours des dernières années, et il devrait continuer d’augmenter légèrement à moyen terme. La construction institutionnelle et commerciale sera vigoureuse, tandis que dans la construction résidentielle neuve, l’activité devrait demeurer importante. La rénovation résidentielle offre aussi de bonnes perspectives.

• En 2010, il y a eu 564 nouveaux apprentis admis dans l’industrie. De ce nombre, très peu étaient diplômés. Les finissants se placent toutefois avec succès sur le marché du travail, après l’obtention de leur diplôme. Au cours de la première année, un apprenti gagne un salaire moyen de près de 23 000 $, tandis que la plupart (72 %) des compagnons gagnent près de 44 000 $, pour les travaux assujettis aux conventions collectives de la construction.

• Les perspectives d’emploi sont excellentes, pour les couvreurs, en raison de l’accroissement prévu de la demande au cours des prochaines années, alors que la disponibilité des travailleurs est très faible et que le taux de roulement des travailleurs est très élevé.

 

Consultez la fiche complète du métier de couvreur

Visionnez le documentaire : Couvreur, une carrière de choix!

Source : http://www.ccq.org/H_Metiers.aspx?sc_lang=fr-CA&profil=GrandPublic

 


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *