Métier de la construction: Chaudronnier

Description du métier de chaudronnier/chaudronnière

• Ajuste et soude les pièces métalliques pour former des chaudières, réservoirs, cuves, échangeurs de chaleur, tuyauteries et autres produits métalliques lourds

• Fabrique, construit,assemble, monte,démolit et entretient toute une gamme de vaisseaux, ainsi que des charpentes, des appareils et des accessoires auxiliaires fabriqués en acier, en fibre de verre et en d’autres matières

• Applique des procédés de gréage, de boulonnage, d’oxycoupage, de soudage et aussi d’assemblage de matériaux composites

• Dirige les grutiers ou conducteurs de palans et autres travailleurs au cours du façonnage, de l’assemblage, de l’installation ou de la réparation d’ouvrages métalliques

• Les chaudronniers peuvent se spécialiser en montage, levage, implantation, assemblage ou divers aspects de soudage du métier.

 

Habiletés et intérêts

• Acquérir de bonnes connaissances liées aux propriétés physiques de l’acier, à l’application des procédés de soudage, au montage et au démontage d’échafaudages, à la lecture de plans et de devis, aux mathématiques et à la géométrie

• Avoir une bonne condition physique (être en mesure de travailler dans des positions inconfortables) et une bonne dextérité manuelle

• Être capable de déplacer des objets lourds et de travailler en hauteur

• Être minutieux

• Respecter les règles de santé et de sécurité du travail

• Pouvoir se déplacer en région éloignée

 

Perspectives d’emploi

• Il s’agit d’un des métiers les plus mobiles de l’industrie de la construction. Près des deux tiers des travailleurs sont appelés à travailler à l’extérieur de leur région de domicile.

• L’emploi a augmenté légèrement, en 2010, pour s’établir à 765 chaudronniers actifs. Le secteur industriel génère presque la totalité de l’activité pour ces travailleurs, et celui-ci verra son volume de travail augmenter notablement, grâce à des projets liés à l’industrie de l’aluminium ainsi qu’à l’industrie minière

• En 2010, 29 apprentis ont été admis dans l’industrie, et tous étaient diplômés. Il s’agit d’un nombre supérieur à la moyenne observée au cours des dernières années. Les nouveaux finissants se dénichent un emploi facilement, après leur formation. Pour sa première année de travail, un apprenti touche un salaire annuel moyen de près de 39 700 $. Plus des trois quarts des compagnons travaillent au moins 500 heures par année, ce qui leur permet de gagner parmi les salaires annuels moyens les plus élevés, soit 67 800 $

• Malgré un bassin très élevé de travailleurs actuellement disponibles, les besoins de main-d’oeuvre devraient être plutôt élevés, au cours des années à venir, en raison d’une très forte hausse de la demande prévue sur les chantiers de construction

 

Consultez la fiche complète du métier de chaudronnier

Source: http://www.ccq.org/H_Metiers.aspx?sc_lang=fr-CA&profil=GrandPublic


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *