Les conserves maison : mettre en boîte de bons petits souvenirs d’été

L’été se termine et les récoltes abondent. Avec l’arrivée de l’automne viennent le retour de la routine, des grands chandails molletonnés et autres vestes chaudes, des après-midis cinéma maison et des matins gris à faire de la lecture au lit, sans oublier le « confort food » et les conserves que l’on savoure toute l’année durant.

Même si on ne jardine pas, faute de temps, de place ou d’intérêt, on peut tout de même faire ses propres conserves, histoire de « mettre en boîte » une partie de l’été pour nous réconforter les jours de pluie ou de grand froid. Pas besoin d’être sœur Angèle pour réussir l’exercice : il ne suffit que d’une journée à la maison, de bocaux Mason et d’une virée au marché local pour se préparer des petits pots maison qui feront le bonheur de toute la famille, un soir de semaine ou pour les grandes occasions, en cadeau ou simplement pour soi.

En guise d’hommage au bel été passé à se prélasser au soleil, quoique pour certains l’essentiel des vacances se soit déroulé dans les rénovations post inondations, voici quelques trucs destinés aux « popoteux » amateurs qui souhaitent tenter l’expérience de la mise en canne automnale.

Choisir ses pots

En premier lieu, il faut savoir bien choisir ses pots. Comme les meilleurs bricoleurs et travailleurs de la construction, le choix de vos outils de travail est crucial. Les pots commerciaux récupérés (pots de mayonnaise, de cornichons à l’aneth ou autres pots de confiture achetés) ne sont pas les meilleurs, loin de là. Bien que l’intention de récupérer soit louable, le résultat risque d’être lamentable. Procurez-vous plutôt des bocaux de marques connues quitte à les réutiliser année après année, tant et aussi longtemps qu’ils sont en bon état (pas de fissures, ni de défauts). Ne négligez pas les couvercles, anneaux de métal, et vérifiez s’ils sont rouillés ou tordus. Et il est important de toujours changer le couvercle avec l’anneau de caoutchouc pour assurer une bonne stérilisation.

L’autoclave pour la cuisson à la stérilisation à la vapeur

L’autoclave est un récipient à pression conçu pour la mise en conserve des aliments peu acides comme les légumes, la viande, la volaille, les fruits de mer ou les poissons. Il sert principalement à éliminer les toxines et les bactéries nocives en chauffant les conserves à une température suffisante. Aucun moyen maison ne peut remplacer l’autoclave, ni votre four à micro-ondes, ni votre lave-vaisselle, ni votre autocuiseur ou autres récipients de cuisson. Un autoclave est certainement un investissement majeur et vous pourriez le rentabiliser en moins d’une fin de semaine. Il s’agit simplement de profiter des soldes au supermarché et de se popoter des bons plats maisons pour rentabiliser votre autoclave en un rien de temps! Ce récipient pourrait vous faire économiser au-delà de 1000 $ par année par personne à nourrir si l’on se fie aux experts en conserves. On vous suggère d’opter pour un autoclave d’environ 20 litres que vous payerez autour de 130 $. Et pourquoi pas se le procurer à deux, entre amis ou avec votre sœur, et vous réserver une fin de semaine de mise en conserves comme activité commune.

Choisir des aliments sains et frais

 

À l’inverse d’une soupe maison pour récupérer les légumes flétris du réfrigérateur, la mise en conserve est préférable avec des aliments frais et sains. Bien que les pots se conservent durant un an, la qualité doit d’abord être bien présente pour des résultats optimaux. N’utilisez jamais de produits ou d’ingrédients congelés ou décongelés. Profitez donc des récoltes automnales et des rabais sur les aliments de saison! Vous goûterez la différence et bénéficierez d’aliments savoureux pendant plusieurs mois.

Aussi, lors de la préparation de fruits ou de légumes, veillez à ne pas mettre en contact les aliments épluchés avec les déchets (épluchures, feuilles). Cela pourrait affecter la qualité ou contaminer les aliments. Ne lésinez pas sur l’hygiène, car vous pourriez rencontrer de mauvaises surprises (intoxication, pertes).

Amusez-vous!

Une fin de semaine de popote et de mise en conserve peut s’avérer une expérience fort amusante. Invitez quelques amis à cuisiner à la maison autour d’une bonne bouteille, partagez expériences, histoires et anecdotes tout en pelant vos fruits et légumes. Choisissez et échangez vos meilleures recettes familiales, et surtout, profitez de cette occasion pour vous retrouver et passer du bon temps ensemble, loin du stress quotidien, de la technologie omniprésente et des soucis du bureau. Vous pourriez également cuisiner en famille avec les enfants; en profiter pour leur transmettre le goût de bien manger et de savourer ce que dame nature a mûri durant la saison chaude. Faites-en une tradition familiale! Vous léguerez de beaux souvenirs à vos enfants…

Que vous soyez de type Fourmi ou Cigale, « rien ne sert de pourrir, il faut canner à temps »!

Bon cannage!

 


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *