Charlotte Perriand : une architecte et designer iconique du XXe

chaise longue Charlotte Perriand

Charlotte Perriand a disparu en 1999, mais ses œuvres perdurent. D’ailleurs, ces dernières ne cessent de prendre de la valeur et se vendent désormais à prix d’or. Première femme œuvrant dans le domaine de l’architecture à son époque, cette grande figure a fait de l’ombre à Jean Prouvé et Pierre Jeanneret. Mais ses ouvrages à la fois modernes, commodes et esthétiques ont su marquer les esprits. Ils sont devenus des héritages que l’on se transmet de génération en génération.

Charlotte Perriand et son parcours

Née en 1903, Charlotte Perriand est une créatrice incontournable du XXe. Elle est surtout réputée pour l’intérêt qu’elle porte à la décoration contemporaine. Elle se fait connaître à tout juste 24ans, notamment grâce à son projet « Bar sous le toit ». Sa création novatrice et moderne lui ouvre la porte de l’atelier « Le Corbusier »en 1928. Outre la conception de mobiliers pour la villa la Roche, dont la chaise longue LC4, la table ovoïde et les meubles à casiers sont les plus connus, l’artiste s’initiait  également à l’architecture. Malheureusement, elle a dû rompre sa collaboration avec Le Corbusier à cause d’un  désaccord  à la fin des années 30. Après son départ, Charlotte Perriand continue de voyager, d’abord en Union Soviétique, puis en Inde. Plus tard, ses pas l’ont conduit au Japon. Le zen fut une source d’inspiration pour la créatrice. Son passage dans le pays du soleil levant a profondément marqué ses pensées et ses œuvres. Sa chaise longue Tokyo qui est désormais vendue à des milliers d’euros  est d’ailleurs inspirée d’une pince à sucre japonaise en bambou.

Tous ceux qui sont intéressés par ses ouvrages peuvent maintenant les acquérir en ligne. Par ailleurs, ces plateformes spécialisées peuvent également servir de vitrine pour tous ceux qui souhaitent mettre en vente un mobilier signé par le designer. Le prix de l’article sera fixé après une estimation de l’œuvre de Charlotte Perriand.

Les œuvres marquantes de Charlotte Perriand

De son vivant, Charlotte Perriand n’a jamais eu autant de notoriété que son confrère Jean Prouvé. En effet, à son époque les talents de la créatrice ont longtemps été sous-évalués, car elle a été prise pour une simple exécutante lors de son passage à l’atelier «  Le Corbusier ». Comme le designer n’a pas eu un fort succès commercial, ses œuvres ont donc été éditées et fabriquées à très peu d’exemplaires. Aujourd’hui, cette rareté a naturellement  fait grimper les prix de ses ouvrages. Les tables basses Petalo, la chaise en bois multiplis Ombras et  la Maison du Mexique sont désormais des meubles phares qui suscitent l’intérêt de tout amateur d’art et d’architecture contemporaine. L’artiste utilise constamment des couleurs neutres et des matériaux nobles, ce qui a fait de ses créations des articles identifiables entre mille.

 


Laissez-nous un commentaire!

Aucun commentaire … Lisez-nous et suivez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *